• Le 29 janvier 2021 de 14:00 à 18:00
    Campus Tertre
    Salle T37 - Bâtiment Tertre - RDC - Université de Nantes
    false false
  • 14h

Coralie BILLARD, doctorante en histoire contemporaine à l'Université de Nantes - CRHIA, sous la direction de Bertrand JOLY et Stanislas JEANNESSON, vous invite à sa soutenance de thèse qui se tiendra le vendredi 29 janvier, à 14h, sur le thème :
 

Arthur RANC ou la République en étendard. Lutter, servir, guider (1831 - 1908)

Composition du jury :

Bertrand Joly, Professeur émérite des universités, université de Nantes, co-directeur
Stanislas Jeannesson, Professeur des universités, université de Nantes, co-directeur
Sylvie Aprile, Professeure des universités, université Paris Nanterre, rapporteure
Fabien Conord, professeur des universités, université Clermont Auvergne, rapporteur
Vincent Duclert, Professeur des universités, EHESS, examinateur
Jean Garrigues, Professeur des universités, université d'Orléans, examinateur


Résumé

Aujourd’hui tombé dans l’oubli, le nom d’Arthur Ranc (1831-1908) reste pourtant associé à celui de Léon Gambetta et à la fondation du régime républicain. Tôt engagé dans un républicanisme avancé, il rejoint les rangs de la conspiration pour combattre le Second Empire et subit la répression impériale : transporté en Algérie, il s’évade, revenant en France à la faveur de l’amnistie en 1859. Son combat emprunte alors la voie du journalisme, profession qu’il embrasse au début des années 1860 et qu’il ne quittera plus. La proclamation de la République le 4 septembre 1870 marque son entrée sur la scène politique : il participe au gouvernement de Défense nationale puis, après l’armistice, démissionne de son mandat à l’Assemblée nationale, avant de rallier momentanément la Commune. De nouveau poursuivi sous l’Ordre moral, il quitte la France qu’il ne regagnera qu’en 1879 pour poursuivre une carrière parlementaire. A. Ranc c’est également un engagement actif en faveur de la défense des valeurs républicaines lors des crises traversées par le régime, notamment lors du boulangisme ou, quelques années plus tard, du combat en faveur d’Alfred Dreyfus.

Cette biographie politique ambitionne donc de combler une carence historiographique sur une personnalité méconnue de la iiie République mais qui, par sa trajectoire atypique, justifie amplement une étude à part entière. Centré sur la vie et les idées politiques de la période 1848-1908, ce travail souhaite également apporter un nouvel éclairage sur l’histoire du régime républicain et les évolutions de la famille républicaine à travers l’expérience et le témoignage d’un des plus fervents défenseurs de l’esprit républicain.