• Le 25 novembre 2021 de 13:30 à 18:00
    Campus Tertre
    Chateau du Tertre Salle 104 1er étage Université de Nantes Campus Tertre
    false false
  • 13h30


     

Claire LE BRAS, doctorante en histoire contemporaine à l'Université de Nantes - CRHIA, sous la direction de Stanislas JEANNESSON et Michel CATALA de l'Université de Nantes - CRHIA, vous invite à sa soutenance de thèse portant sur le thème :
 

Entre Constantinople et Ankara : les diplomaties britannique, française et italienne et le défi de la dualité gouvernementale en Turquie (1918 - 1922). Aspects politiques, juridiques et pratiques.

Résumé :

À la fin de la Première Guerre mondiale, alors que l’État turco-ottoman fait l’expérience de la défaite militaire, des violences ethno-confessionnelles, de l’occupation de ses territoires et de la reprise de conflits interétatiques, le pays connaît une crise politique et identitaire majeure, avec l’émergence et l’institutionnalisation d’un gouvernement insurrectionnel en Anatolie venant concurrencer le gouvernement impérial à Constantinople. Cette crise multifactorielle donne lieu à la coexistence durant trois ans de deux gouvernements en Turquie. Au travers du concept de « dualité gouvernementale », cette étude propose une relecture des relations diplomatiques entre les puissances alliées (Grande-Bretagne, France et Italie) et l’État turco-ottoman en pleine recomposition.

Malgré des relations diplomatiques officiellement rompues et suspendues jusqu’à l’entrée en vigueur d’un traité de paix, le champ diplomatique est largement investi par une pluralité d’acteurs, comme espace de négociation et de socialisation. Par l’étude des interactions complexes entre les gouvernements alliés et les deux gouvernements turco-ottomans, il s’agit de mieux appréhender l’articulation des dynamiques internes et externes qui ont marqué la fin de l’Empire ottoman. La notion de dualité gouvernementale permet également d’explorer certains enjeux fondamentaux de la diplomatie : le choix de l’interlocuteur, les enjeux et les pratiques de la reconnaissance internationale et le recours à des pratiques diplomatiques non conventionnelles.


Composition du jury :

  • Directeur de thèse : Stanislas JEANNESSON
  • Co-directeur : Michel CATALA
Membres du jury :
  • Laurence BADEL - PR - Université de Paris 1
  • Odile MOREAU - MCF HDR - Université Paul Valéry
  • Marc AYMES - Directeur de recherche - EHESS
  • Luciano MONZALI - PR - Université de Bari - Italie