Les archives publiques Waldir Pinto de Carvalho, en collaboration avec le Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique (CRHIA) - La Rochelle Université, et le Laboratoire de Recherche en Géographie Historique, Villes et Territoires - Universidade Federal de Viçosa, annoncent le lancement du projet

“La présence française dans l’éco-région de São Tomé - Histoire, Mémoire et Patrimoine - XVIe-XXIe siècles”. 

L’objectif du projet est de réaliser une recherche extensive, en associant des professionnels de différentes institutions, de façon à identifier l'éventail de la présence française dans l’éco-région de São Tomé, depuis Cabo Frio jusqu’au sud de l’Espirito Santo et de Campos au sud du Minas Gerais. 
Il s’agit, dans un premier temps, d’identifier, exhumer et systématiser la multiplicité des sources (dans les différents dépôts d’archives municipaux et étatiques, dans les bibliothèques), puis de faire appel aux descendants actuels de certains migrants, afin de mettre au jour des archives privées (lettres, photographies… mais aussi objets matériels, traditions…). Cette identification réalisée, un travail collectif d’analyse sera organisé. L'enjeu est la rédaction d'un ouvrage collectif mais aussi la préparation de Web séries autour de cette présence française - des premiers pirates jusqu'aux migrants contemporains.
éco région sao tomé
La première réunion a eu lieu de manière virtuelle en décembre 2020, en présence des chercheurs Laurent Vidal, de La Rochelle Université, Maria Isabel Chrysostomo, de l’Universidade Federal de Viçosa, Carlos Roberto Bastos Freitas e Rafaela Machado, de l’Arquivo Público de Campos dos Goitacazes. 
Pour plus d’informations : arquivodecampos2001@gmail.com