https://www.crhia.fr/medias/photo/martorana-roger-ii-couronne-_1599470725437-jpg
  • 15 octobre 2020 > 17 octobre 2020
    false false
  • Jeudi 15 octobre : 14h - 17h
    Vendredi 16 octobre : 9h15 - 17h
    Samedi 17 octobre : 9h15 - 13h30

Yann LIGNEREUX, professeur d'histoire moderne, et Annick PETERS-CUSTOT, professeure d'histoire médiévale à l'Université de Nantes - CRHIA, vous invitent au colloque de clôture du programme de recherche "Imperialiter - le gouvernement et la gloire de l'Empire à l'échelle des royaumes chrétiens (XIIe - XVIIe siècle)" qui portera sur le thème :
 

La gloire impériale du souverain (XIIe - XVIIe siècle)

 

Parce qu’elle touche à la manifestation de la Majestas, la gloire du souverain mobilise toute une économie spectaculaire propre à mettre en œuvre les éléments d’une culture impériale largement partagée, confondant l’expression légitime de la publicité de l’empereur avec les appropriations par des princes et des rois du large spectre de l’impérialité.  Si la Majesté n’est véritablement saisie, juridiquement, qu’à travers les gestes qui la blessent, il appartient au monde des phénomènes d’en faire connaître la grandeur et la dignité par le déploiement de ces fastes ou par la mobilisation d’une esthétique particulière. Le spectacle de la gloire et toute l’encomiastique impériale concourent en effet à rendre plus perméables les différentes strates de la publicité impériale en donnant à voir, à ressentir, à entendre et à connaître l’expression d’une suprématie apte à se parer dès lors de l’ample costume de l’impérialité.

En s'attachant à travers les exemples de la Papauté, des royaumes d'Angleterre, de Sicile et d'Aragon, de la France et de la Bourgogne pris dans la large chronologie des XIIe-XVIIe siècles, les communications du colloque permettront d’établir la base d'un catalogue générique de formes artistiques et de configurations rituelles comme un lexique et une syntaxe possible des affirmations impérialisantes des principales royautés européennes.


Le programme


 / 1