option_actu
 
Login : Password :
Connection
to the shared space
Forgot your password ?
           


 
 
 
 
 
 






Colloque international : "Cultures populaires et politique"

December 11, 2019 to December 13

Colloque international : "Cultures populaires et politique"

11 au 13 décembre

La Rochelle Université

 

Consulter le programme

L’ambition de ce colloque est de révéler les liens étroits, quoique souvent cachés ou implicites, entre cultures populaires et politique. En effet, que cette dernière se joue d’elles, soit ridiculisée ou louée par elles, il apparaît intéressant d’interroger ce champ de recherches encore peu étudié en France croisant deux sphères parfois contradictoires et conflictuelles.

Si depuis longtemps, la politique et les hommes et les femmes politiques sont représenté.es dans la culture populaire, que ce soit à travers des caricatures, des fictions qui abordent, entre autres,  des questionnements sur les modes de gouvernance, le rôle du politique et ses liens avec d’autres pouvoirs (économiques, militaires, médiatiques, etc.),  qui reviennent sur des événements, ou qui cherchent à influencer l’opinion publique, il apparaît que la culture populaire est aussi devenue un outil qui, depuis le développement  de l’internet, des chaînes de télévision du câble et des réseaux sociaux multipliant sa visibilité et son effet viral, est utilisé par les hommes et les femmes politiques eux.elles-mêmes, mais aussi par les populations et les influenceurs comme un vecteur essentiel d’expression et de pouvoir. Twitter est ainsi devenu le canal de communication favori du président d’une des premières puissances mondiales. En utilisant un des réseaux sociaux les plus populaires, Donald Trump prolonge ainsi une accointance antérieure avec la culture populaire. De « concepteur » à travers ses reality shows, il s’est mué en « utilisateur » mais aussi en « personnage » et caricature de la culture de masse. Les fameuses « fake news » sont devenues en peu de temps un moyen très efficace de manipulation des foules tant il est difficile d’effacer ces rumeurs des temps modernes comme on a pu l’observer lors des campagnes présidentielles récentes. De médiatique, la culture populaire est devenue médium en politique. Jadis méprisée parce que liée aux masses, elle est, surtout depuis le développement d’internet, un passage obligé pour gagner la confiance du public ou ses voix, un référentiel commun entre le plébéien et son électorat où les séries deviennent les nouvelles illustrations d’enjeux et de dénonciations politiques à l’instar de Tchernobyl, House of Cards, Baron noir, Borgen…

La porosité entre la politique et les cultures populaires s’illustre pleinement dans la fécondation du réel par des symboles contestataires issus de la « culture pop ». Le masque que porte l’anarchiste dans V pour Vendetta (Alan Moore et David Lloyd, 1982-1990) est à l’effigie de Guy Fawkes, un opposant historique au régime politique anglais lié à la conspiration des poudres de 1605 à Londres. Médiatisé par le film de James McTeigue, sorti en 2006, il est ensuite rendu au réel et, paradoxalement, à la contestation politique et sociale par les Anonymous et l’Occupy Movement à Wall Street (2011-).

Lieu : Amphi 100 - FLASH - La Rochelle Université
Partenaire : Université de Reims
Contact : daniele.andre@univ-lr.fr; annabel.audureau@univ-lr.fr; frank.healy@univ-lr.fr