option_actu
 
Login : Password :
Connection
to the shared space
Forgot your password ?
           


 
 
 
 
 
 






Soutenance de thèse : Nicolas RIBEIRO

November 14, 2019 at 2:00 pm

Soutenance de thèse de Nicolas RIBEIRO, sous la direction de Martine Acerra, professeur émérite à l'Université de Nantes - CRHIA, sur le thème :

"La place de la mer au sein de la société coloniale des Petites Antilles françaises entre 1650 et 1713"

Le jeudi 14 novembre - 14h

IGARUN 991-992

 

Résumé :

En 1625, les Français font la conquête d’une des îles de la Caraïbe Saint Christophe. Vingt Cinq ans plus tard, ils sont installés dans neuf îles des Petites Antilles, allant de la Grenade au sud de l’arc antillais à Sainte Croix au nord. Une fois le temps des conquêtes achevé, il faut administrer l’espace, le défendre et assurer la subsistance de tous ses membres. Or, dans cet espace insulaire, ceci passe nécessairement par la prise en compte de l’élément maritime et par l’usage de la navigation. Grâce à l’étude de la documentation conservée aux archives de l’Outre-Mer, aux archives nationales, dans les fonds des archives notariales de La Rochelle et de Paris et  à l’étude de sources imprimées et de récits de voyages, cette thèse a pour projet de reconstituer ce que fut l’importance de l’univers marin pour les habitants des Petites Antilles entre 1650 et 1713. Elle s’articule autour de quatre axes. Tout d’abord, il s’agit de voir comment la présence de la mer a influencé l’installation des colons et comment ils ont pris em compte l’existance de routes maritimes dans l’occupation de cet espace nouvellement colonisé. Dans un second temps, est abordé la question des moyens dont disposent les membres de la société coloniale afin de faire usage de la mer. Un troisième volet de cette thèse est consacré à l’usage de la navigation. Il s’agit alors de se questionner sur l’identité de ceux qui font usage de la mer et de la façon dont sont organisées les différentes pratiques maritimes au sein de cet espace insulaire. Enfin, une quatrième partie est consacrée à l’image de la mer et du marin. Il s’agit alors de se questionner sur l’importance de cette image au sein d’une société qui est en phase de construction et d’indentification.  Les travaux présentés ici ont donc pour objectif de répondre à l’interrogation suivante: la société coloniale des Petites Antilles s’est elle dotée de moyens suffisants pour prendre possession de la mer et de ses ressources ou est-elle restée passive face à la présence de cet élément maritime et ceci a t-il eu une insidence sur sa construction identitaire et sur la pace du marin en son sein?

 

Directeur de thèse: Martine Acerra

Membre du jury:

_ Noël Erick, professeur, Université des Antilles.

_ Roulet Eric, professeur, Université du Littoral-Côte d’Opale

_ Schnakenbourg Eric, professeur, Université de Nantes

_ Le Mao Caroline, Maître de conférence, Université Bordeaux-Montaigne

_ Michon Bernard, Maître de conférence, Université de Nantes.