option_actu
 
Identifiant : Mot de passe :
Connexion
à l'espace partagé
Mot de passe oublié ?
           


 
 
 
 
 
 






Soutenance de thèse de Sébastien MORILLON

Le 12 Décembre 2017 à 13:30

Axe 1 : HOMMES, BIENS ET SAVOIRS EN CIRCULATIONS : INTERCONNEXIONS ET RECONFIGURATIONS

Sébastien MORILLON, doctorant en histoire contemporaine au CRHIA (Université de La Rochelle) sous la direction de Laurent VIDAL, Professeur d'histoire contemporaine et Directeur-adjoint du CRHIA (Université de La Rochelle), soutiendra sa thèse sur le thème :

Bernard Charbonneau : agir pour "sauver la nature et la liberté",
des années 1930 aux "années 1968"

Résumé :

Bernard Charbonneau (1910-1996) est aujourd'hui reconnu comme l'un des précurseurs de l'écologie politique. Celle-ci ne s'est imposée dans la société française qu'à partir des années 1970. Pour ceux qui se préoccupent de « sauver la nature et la liberté », quelles ont été les possibilités d'actions personnelles et collectives avant ce que Charbonneau a nommé le « feu vert » ? Il s'agit ici, à partir de l'étude des conditions de vie concrètes, des engagements et des expérimentations d'actions de Bernard Charbonneau des années 1930 aux années 1960, de comprendre tout à la fois le cheminement d'un intellectuel qui s'est placé à la marge du milieu universitaire et médiatique, et de préciser l'une des sources d'une préoccupation aujourd'hui largement partagée. Ce travail nous amène, contre le mythe d'une naissance d'une écologie politique dans le giron pétainiste, à mettre en valeur une pensée écologiste humaniste, développée dans une perspective personnaliste, post-chrétienne et libertaire, qui a étendu sa réflexion à un vaste ensemble de problèmes posés à la fois à la liberté humaine et à « l'environnement » par le développement de l'organisation sociale. Cet effort a abouti à ouvrir des pistes d'actions collectives et individuelles originales, en insistant sur le devoir d'incarnation, dans le contexte d'une réflexion générale sur la nécessité de l'engagement des intellectuels dans la cité. La réflexion sur ses échecs au cours de ces années nous amène à chercher des clés de la résistance sociale aux problèmes alors posés par un homme dont l'oeuvre, au sein des courants écologistes, est surtout revendiquée par les défenseurs de la décroissance.

Jury :

  • M. CEREZUELLE Daniel, HDR, Association PADES
  • M. COMPAGNON, Institut d’Études Politiques de Bordeaux
  • Mme LOYER Emmanuelle, Institut d’Études Politiques de Paris
  • M. PAQUOT Thierry, Université Paris 12
  • M. POTON DE XAINTRAILLES Didier, Université de la Rochelle

Lieu : Université de La Rochelle, UFR FLASH, 1 parvis Fernand Braudel 17042 LA ROCHELLE Cedex 1 - salle du Conseil
Partenaire : ED LPAH
Contact : Sébastien MORILLON : sebastienmorillon@sfr.fr